LA MINISTRE DU TRAVAIL, BRAS ARMÉ, DE LA GRANDE DISTRIBUTION

ACCUEIL / Actualités / Informations / LA MINISTRE DU TRAVAIL, BRAS ARMÉ, DE LA GRANDE DISTRIBUTION

LA MINISTRE DU TRAVAIL, BRAS ARMÉ, DE LA GRANDE DISTRIBUTION


Le ministère du Travail va soumettre demain pour avis à la commission nationale de la négociation collective un projet de loi de ratification concernant les amplitudes de travail de nuit.
Selon la loi, pour pouvoir faire travailler régulièrement les salariés la nuit, il faut que cela soit justifié par la nécessité d’assurer la continuité de l’activité économique ou des services d’utilité sociale.
Profitant d’une dérogation à un texte de loi qui prévoit de réduire l’amplitude du travail de nuit qui passerait de 9 heures consécutives à 7 heures consécutives pour les activités de production rédactionnelle et industrielle de presse, de radio, de télévision, de production et d’exploitation cinématographiques, de spectacles vivants et, de discothèque, le projet de loi de ratification va permettre d’élargir cette dérogation salariés du commerce de détail alimentaire situés en dehors des ZTI qui ne sont pourtant en aucun cas concernés par la nécessité d’assurer la continuité de l’activité économique ou des services d’utilité sociale.
Le but est clair : échapper à la qualification de travail de nuit ayant pour conséquence d’empêcher toute interdiction d’un travail régulier la nuit !
Ainsi la nouvelle rédaction de l’article L. 3122-2 serait: “pour les activités de production rédactionnelle et industrielle de presse, de radio, de télévision, de production et d’exploitation cinématographiques, de spectacles vivants et , de discothèque, et dans les commerces de détail alimentaire situés en dehors des zones mentionnées à l’article L.3132-24 , la période de travail de nuit est d’au moins sept heures consécutives comprenant l’intervalle entre minuit et 5 heures.”
C’est inadmissible ! La fédération CGT du Commerce et des Service dénonce les pratiques de ce gouvernement qui légifère sans aucune considération pour les salariés, principaux concernés et exige le retrait de ce projet qui va impacter, une fois de plus, les salariés les plus précaires, souvent des femmes avec des charges de famille !
Par ce projet de loi, la ministre du Medef , Madame Pénicaud veut exaucer le rêve de messieurs Bompard, Mulliez et des grands groupes de la grande distribution en mettant un coup de rabot supplémentaire à notre modèle social.
La fédération appelle tous les salariés à se mobiliser à partir du 5 décembre pour lutter contre ce gouvernement et ses lois scélérates qui détruisent la vie des travailleurs au profit des financiers !

 

CP - MEDEF - La ministre du travail bras arme de la grande distribution - 181019.pdf

Top