Notre mag

Le mensuel des syndiqués de la Fédération

ACCUEIL / Notre mag

échanges n°368, Juin 2018 en version PDF


Le gouvernement démolit, les luttes convergent...

L’entreprise de démolition du Code du Travail menée par Macron, dans la continuité de ses prédécesseurs, atteint avec l’offensive menée contre les cheminot.e.s un point décisif pour l’ensemble du monde du travail. C’est la méthode Thatcher qu’utilise l’exécutif : elle avait pu imposer ses mesures libérales dans le monde du travail, dans l’économie et dans toute la société après avoir, avec violence et répression, écrasé la révolte des mineurs.

En voulant casser le statut des salarié.e.s de ce secteur combatif et bien organisé syndicalement, le gouvernement cherche à préparer la disparition du CDI, le remplacement de la Sécurité Sociale dans toutes les branches par des assurances privées, etc. Le combat des cheminot.e.s est donc celui de chaque travailleur et celui de l’ensemble de la population.

Dans la période actuelle de bouillonnement social, les masques tombent. Dans nos branches, les luttes sont nombreuses et visibles et les travailleurs, qu’ils obtiennent des victoires ou non, sont attentifs aux positions, aux expressions et aux actions de notre organisation syndicale. Il faut évidemment prendre en compte le fait qu’il y a encore beaucoup à réaliser pour propager le plus largement possible une conscience de classe parmi les travailleurs de nos secteurs d’activité. Le vernis qui masque les politiques d’accompagnement, voire carrément collaborationnistes, de certaines organisations syndicales commence à se lézarder. Les salarié.e.s sont de moins en moins dupes.

Prenant leurs responsabilités, la Fédération et ses militant.es se sont inscrits dès le départ non seulement dans une démarche de convergence des luttes, mais surtout dans une pratique de connexion des luttes. Après avoir reporté l’initiative prévue le 7 mars au 22 mars pour renforcer la mobilisation autour des services publics, c’est une action commune commerce / cheminots qui a eu lieu le 22 mai autour de la gare Saint-Lazare à Paris.

En cette période anniversaire des grèves et conquêtes du mouvement ouvrier en mai 1968, il n’est pas inutile de se rappeler l’article 4 de nos statuts, qui précise que notre Fédération « combat l’exploitation capitaliste et toutes les formes d’exploitation du salariat, afin de les abolir. »

Cédrick Hafner, secrétaire fédéral

télécharger le magazine

Septembre 2017, n°359

télécharger le magazine

Juillet-Août 2017, n°358

télécharger le magazine

Juin 2017, n°357

télécharger le magazine

Avril 2017, n°355

télécharger le magazine

Mars 2017, n°354

télécharger le magazine

Janvier-Février 2017, n°353

télécharger le magazine

Décembre 2016, n°352

Top