Magazine échanges

ACCUEIL / Notre mag / Magazine échanges

échanges n°371, Octobre 2018 en version PDF


Le 9 octobre sera décisif !

Le président des riches, qui ne cesse d’humilier les classes populaires, poursuit sa politique néfaste aux salariés. Il prend toutes les dispositions pour que les premiers de cordée se gavent davantage.

Au bout de 16 mois de pouvoir, le bilan est apocalyptique : destruction du Code du Travail, du service public, du système de retraite, de la Sécurité sociale, suppression massive des emplois…

Pour Macron, tout ce qui ne rapporte pas doit être sacrifié sur l’autel du profit à outrance. La question qui se pose est donc assez simple : serons-nous capables de faire obstacle aux mesures impitoyables que le gouvernement nous réserve ?

L’adoption fort probable du CETA par le parlement gravera dans la loi le traité adopté par l’Union européenne qui va planter l’agriculture française et aggraver les risques sur la santé des Français. Le nouveau ministre a déjà cédé aux capitalistes et à leurs lobbies. Le néolibéralisme et la préservation de l’environnement sont incompatibles, irréconciliables.

La LOI PACTE visant à favoriser les performances et le financement des entreprises, en repensant leur place dans la société, va de plus impacter les conditions de travail des salariés. Remise en cause des statuts, des conquis sociaux…

Peut-être serait-il bon de rappeler que l’entreprise, c’est d’abord les travailleurs ! La CGT condamne les diktats de la finance : elle met l’humain et le développement durable au-dessus du marché. C’est le travail humain qui crée la valeur avec la plus-value que le capitaliste s’approprie.

Nous savons qu’il y a un lien entre les arrêts maladie et les conditions de travail. Pourtant, le gouvernement veut rencontrer les syndicats au sujet d’un projet de loi sur la santé au travail. Les patrons vont transformer les arrêts maladie de courte durée en jours de carence. Est-il nécessaire de participer à l’instrumentalisation du dialogue social par MACRON sans rapport de force au préalable ?

Face à cette situation, la RÉUSSITE DU 9 OCTOBRE sera importante.

La Fédération, comme à son habitude, sera en ordre en bataille pour dénoncer les dividendes versés aux actionnaires, les millions d’euros d’exonération de cotisations sociales et les CICE versés sans contrepartie.

Plus que jamais, il est important de gagner la bataille des idées sur la répartition des richesses. Pour cela, seule la lutte paye car n’oublions pas, comme le disait Henri KRASUCKI, « la régression sociale ne se négocie pas, elle se combat ».

Patricia ALONSO, administratrice

Pensez à répondre à notre sondage pour améliorer votre magazine: https://goo.gl/forms/lRBI6Lx86klyFsG82 !

télécharger le magazine

Septembre 2018, n°370

télécharger le magazine

Juillet-août 2018, n°369

télécharger le magazine

Juin 2018, n°368

télécharger le magazine

Avril 2018, n°366

télécharger le magazine

Mars 2018, n°365

télécharger le magazine

Février 2018, n°364

télécharger le magazine

Janvier 2018, n°363

Top