Magazine échanges

ACCUEIL / Notre mag / Magazine échanges

échanges n°384, Décembre 2019 en version PDF


Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes !

Si vous en doutez encore, je vous rassure, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes !

L’assurance-maladie, les collectivités locales et l’assurance-chômage seront particulièrement mises à contribution par le gouvernement en 2020 pour freiner la progression des dépenses publiques.

La retraite par points, c’est la porte ouverte à la précarisation et à la misère. Recul de l’âge de départ et baisse des pensions, comment est-ce acceptable ? Agents de la SNCF, de la RATP, professions libérales, indépendants, pompiers, les métiers de la santé... Les opposants au projet de régime universel de retraite sont nombreux dans le public, mais aussi dans le privé !

Dans le commerce, c’est l’hécatombe ! Les PSE poussent comme des champignons ! Le plan secret des enseignes alimentaires pour obtenir le droit d’ouvrir le dimanche après-midi prend forme. Leurs lobbyistes ont convaincu des députés de préparer une proposition de loi, prévue après les municipales.

À l’occasion de la mise en place des CSE lors des élections professionnelles, on constate que dans la plupart des enseignes la CGT est attaquée. L’engagement syndical a un prix ! Le 12e baromètre du Défenseur des droits, pour la première fois, objective les discriminations syndicales. Alors que le dialogue social ne cesse d’être vanté, les résultats sont accablants.

Non seulement, le salarié ne peut plus vivre de son travail, mais en plus, cela devient une cause de mortalité ! En France, 10 000 personnes par an mettent fin à leurs jours. S’il est difficile de trouver des statistiques fiables sur le taux de suicide lié à l’activité professionnelle, il est incontestable que la souffrance au travail est un facteur de risque dans le passage à l’acte, dont les entreprises doivent répondre du fait de leurs obligations de sécurité.

Alors, comment devons-nous réagir à tout cela ? Tout se passe dans une certaine omerta. Les chiens de garde nous occupent l’esprit sur d’autres sujets.

Macron, néo-libéral autoritaire, applique sa dictature à travers son projet économique, où les libertés du capital priment sur toutes les autres.

Alors, peut-on raisonnablement penser que l’avenir du syndicalisme c’est de défiler pacifiquement dans les rues, entre camarades de tous bords ? Ne doit-on pas réfléchir à un autre rapport de force ?

Marie-Hélène THOMET, secrétaire fédérale

télécharger le magazine

Février 2019, n°375

télécharger le magazine

Janvier 2019, n°374

télécharger le magazine

Décembre 2018, n°373

télécharger le magazine

Novembre 2018, n°372

télécharger le magazine

Octobre 2018, n°371

télécharger le magazine

Septembre 2018, n°370

télécharger le magazine

Juillet-août 2018, n°369

télécharger le magazine

Juin 2018, n°368

Top