Retour

[ÉCHANGES 403 – Octobre 2021]

Publié le 19/11/2021

Contenu

  • Échanges

Chaos social, démocratie à l’agonie, aujourd’hui seule la lutte paie !

Force est de constater que le chaos social effarant que nous vivons peut toujours nous mettre un peu plus à terre, alors qu’à chaque nouvelle annonce du gouvernement il nous semble avoir touché le fond.
Tous nos conquis sociaux sont attaqués !

La retraite, dont l’âge de départ de cesse d’être reculé, la Sécurité Sociale, dont le projet de loi de financement présenté récemment prévoit un déficit de 21,6 milliards d’euros en 2022, l’assurance chômage, dont la réforme va faire chuter de 17 % en moyenne l’allocation de plus d’un million de chômeurs.

Alors que les travailleurs sont de plus en plus dans la misère, le patronat et les actionnaires s’enrichissent de manière écœurante et sans vergogne !
Les prix flambent sur l’énergie, sur les produits de consommation quotidienne, à tel point que le gouvernement n’a pu faire autrement que d’augmenter le SMIC. Ce qui a mis certains face à une réalité : les minimas de grilles de nombreuses conventions collectives de nos professions sont désormais en dessous de SMIC.

2 % d’augmentation pour les travailleurs, 30 % pour les grands patrons et 40 % pour les actionnaires propriétaires du Capital…

Dans tous les domaines, c’est la course à la concurrence, à la privatisation.
La démocratie agonise, le dialogue social est mort, le partage des richesses n’est plus qu’une utopie !

Ne nous laissons pas déposséder du fruit de notre travail ! Les richesses doivent être réparties plus justement, à l’avantage des travailleurs qui les créent, elles doivent servir à financer les services publics, l’éducation, la santé… et non les tirelires sans fond des financiers.

Macron, plus que jamais président des riches, a mis un point d’honneur à ne pas réduire les inégalités… Déjà en campagne électorale, il promet une vie meilleure à coup de centaines de millions d’euros ; si l’argent peut être virtuel, la vie des travailleurs est une réalité !

Nous ne devons ni nous laisser berner par les beaux discours, ni nous laisser distraire par les réseaux sociaux qui nous lobotomisent. N’oublions pas, les camarades, d’où nous venons ! Seule la lutte paie et c’est dans la rue que cela se gagne !

Restons fidèles à nos valeurs et même si les militants de la CGT paient le prix fort pour défendre le droit des travailleurs nous en sortons toujours la tête haute !

Lire le magazine