Retour

[ÉCHANGES 409 – Avril 2022]

Publié le 21/04/2022

Contenu

  • Échanges

Pour un printemps de luttes et de conquêtes sociales

L’atmosphère du moment est à la fois pesante et cruelle, mais aussi porteuse d’espoirs de changements, bien que faiblement perceptibles dans le tintamarre médiatique qui nous bombarde de son prêt-à-penser.
Pesante et cruelle car, alors que la guerre et son cortège d’atrocités viennent frapper des peuples qu’à peine 3 frontières séparent de notre pays, elle nous rappelle également que le sort des autres êtres humains n’est souvent un sujet d’inquiétude que quand le risque d’être soi-même impliqué augmente.

En Palestine, au Yémen ou en Ukraine, les impérialismes et les intérêts géostratégiques et économiques font payer aux populations le prix fort de leurs délires expansionnistes et financiers.

Et c’est dans cette surenchère d’opposition les uns aux autres et de crispations identitaires que se déroule une campagne électorale présidentielle, dont chaque jour connaît des annonces de futures attaques contre les travailleurs, contre les précaires.

Les espoirs de changements reposent en grande partie sur chacun d’entre nous : quelle que soit la personne qui accèdera à la fonction suprême au soir du 2ème tour, notre classe aura soit à combattre un serviteur zélé du capitalisme, soit à faire pression pour imposer la mise en œuvre de mesures sociales.

C’est d’ailleurs dans ce processus que s’inscrivent plusieurs fédérations et unions départementales, dont notre fédération, en appelant à l’action la plus large possible le 31 mars 2022, dans la continuité de la journée interprofessionnelle du 17 mars et de la journée fédérale du 9 février.

Les luttes n’ont jamais été aussi nombreuses et autant invisibilisées : notre organisation a le devoir de tout faire pour les faire converger et déboucher sur une expression collective simultanée de colères qui reposent souvent sur les mêmes problématiques de salaires, de destruction des droits et d’emplois, et de conditions de travail.

Dans nos champs professionnels, cette année sera placée sous le signe des élections, avec les renouvellements des CSE. Et surtout, elle sera une occasion de développer davantage notre implantation dans les entreprises du commerce et des services, en poursuivant notamment la conquête de l’électorat des deuxième et troisième collèges.

Pour conquérir des garanties collectives et individuelles de haut niveau, il faut un outil qui regroupe tous les travailleurs pour agir ensemble et en même temps. La CGT est cet outil, travaillons à convaincre nos collègues de nous rejoindre !

Lire le magazine