Retour

[ÉCHANGES 413 – Septembre 2022]

Publié le 12/10/2022

Contenu

  • Échanges

L’illusion comique d’un gouvernement dramatique…

Selon le dictionnaire Larousse, le mot travail est du genre masculin et est en lien avec le Trepalium également nommé Tripalium (un instrument de torture).

Cet ouvrage propose la définition suivante :
Sorte de cage dans laquelle on place les grands animaux pour les immobiliser afin de pouvoir les opérer.

La cage serait l’entreprise, les grands animaux seraient les humains qu’on immobilise (empêcher de vivre pleinement) afin de les opérer (enlever leur capacité cognitive).

Les faits militent dans le même sens puisque le travail mène souvent au concept de souffrances au travail.

Le politique, lui, traite le travail dans son aspect monétaire (évaluation économique) alors que le salarié l’aborde dans une approche en termes de vecteur social et sociétal (évaluation monétaire).

Le travail a pris une telle importance dans nos sociétés que celui qui en est privé, souffre également. Le travail fait donc mal, même en son absence.
Travail et Emploi, deux termes fortement imbriqués. Dans plusieurs secteurs (branches) il y a une certaine abondance du travail avec une rareté de l’emploi (absence de candidatures).

Curieux destin ? pas vraiment. En cause, la faiblesse des grilles salariales dans les différentes branches. 200 à 300.000 postes vacants dans les secteurs de l’hôtellerie en lien avec les salaires non attractifs et les conditions de travail. Cette grande démission entraine une certaine surchauffe. A l’instar de la météo. Et pourtant des glaciers fondent et il pleut des bombes ! ! !
Pendant que j’écris cet édito, les nuages font une timide apparition, un peu comme s’ils voulaient éviter que de faux espoirs me traversent.

Ce n’est pas le cas, l’espoir existe et la Fédération, la CGT et les salariés peuvent et doivent réagir.

Il faut défendre nos revendications, permettre aux salariés de mettre au cœur du débat politique leurs attentes et espoirs. Qu’une autre vision du monde, porteuse d’espoir voit le jour, en France, en Europe et dans le monde entier.

La cruauté de la situation appelle une réaction collective, massive et coordonnée pour embrasser les idées humanistes, progressistes et égalitaires.

Lire le magazine